Bulletin de CPNN, 1er août 2017

PARLEMENTAIRES POUR LA PAIX

Au cours des derniers mois, nous avons suivi l'initiative des Nations Unies à propos du traité interdisant les armes nucléaires.

Le 7 juillet, le traité a été adopté par une majorité de 122 pays lors de l’Assemblée générale de l’ONU.

Même si le traité peut être consideré comme "victoire importante pour l’humanité entière,"son effet est limité, car les délégations de tous les pays dotés d'armes nucléaires ainsi que la plupart de leurs alliés ont boycotté la conférence et beaucoup d'entre eux ont annoncé leur opposition.

D'autre part, nous avons vu le mois dernier, que, les villes ne sont pas d'accord avec leur gouvernement national. La Conférence des maires des États-Unis a exigé que leur état participe de bonne foi aux négociations et ils ont exhorté l’ensemble des maires à se joindre à l’ONG, Maires pour la paix", organisation mondiale qui s'oppose aux armes nucléaires avec un objectif de 10 000 villes membres d'ici 2020. Cette organisation représente non seulement de grandes villes aux États-Unis, mais également d’autres pays dotés d'armes nucléaires.

Et ce mois-ci, nous voyons que dans cette affaire les parlements ne sont pas d'accord avec leur gouvernement non plus. L’Assemblée parlementaire de l’OSCE, qui regroupe plusieurs pays nucléaires et leurs alliés, a adopté une Déclaration lançant un "appel à tous les pays à participer aux négociations de l'ONU sur le désarmement nucléaire et à adopter des mesures de réduction des risques nucléaires, de transparence et de désarmement." Le Parlement européen a pris une position similaire au début des négociations de l'ONU l'année dernière.

Nous sommes encore loin du désarmement nucléaire à la suite de ce traité, mais comme le rappelle Richard Falk, nous avons des précédents historiques pour être optimistes: "convertir ce texte en un régime de contrôle efficace exigera des engagements profonds, de sacrifices, des mouvements et des luttes comme ceux qui ont fini par parvenir à l'impossible, en mettant fin à des maux aussi ancrés que l'esclavage, l'apartheid et le colonialisme ".

Un rôle clé peut être joué par les parlementaires. Un plan d'action, élaboré par les Parlementaires pour la non-prolifération et le désarmement nucléaires, en consultation avec l'Union interparlementaire, comprend 14 actions clés de désarmement nucléaire. Des actions similaires sont proposées par l'organisation "UNFOLD ZERO" pour rendre efficace le traité d'interdiction nucléaire.

Auparavant, nous avons vu comment les villes font la promotion d'une culture de la paix au-delà de la politique de leur gouvernement national. Ce mois-ci, nous voyons un potentiel similaire au niveau des parlements.

Au Moyen-Orient, malgré le manque de mouvement vers la paix par les gouvernements d’Israël, de Palestine et de leurs voisins, les parlementaires de ces pays, soutenu par l'Union interparlementaire, ont réussi à travailler ensemble pour un accord de partage des ressources en eau dans leur région.

En Afrique, une récente réunion du Parlement panafricain a continué à travailler sur le concept d'un passeport panafricain ainsi que sur des initiatives visant à ouvrir les frontières des pays africains pour le libre échange et les voyages pour tous les Africains. Une union panafricaine pourrait être fondée sur une culture de la paix plutôt que sur la culture de la guerre, si elle s'appuie sur la tradition de la consolidation de la paix conçue par Nelson Mandela.

Au Mexique, un séminaire est parrainé par le Sénat sur "La violence et la paix: les diagnostics et les propositions," comprennant plusieurs sessions sur la culture de la paix. L'un concerne le Programme d'action des Nations Unies pour une culture de la paix et l’autre concerne la culture de la paix et de l’environnement.

Finalement, il y a une demande pour la création d’une assemblée parlementaire à l’ONU, qui est croissante.

Depuis plus de 20 ans, le Parlement européen le sollicite avec insistance, et le mois dernier, une nouveau message fort a renouvellé cette requète, dans le cadre des recommandations formulées pour l’ONU.

Novembre dernier, une conférence internationale d'environ 300 magistrats, juges, experts juridiques et ambassadeurs de près de 60 pays, principalement des pays du Sud, a adopté une déclaration qui a invité les chefs d'Etat et de gouvernement à convoquer un sommet mondial "pour examiner les graves problèmes mondiaux actuels face à l’humanité" et pour "travailler pour la création d'un Parlement mondial pour promulguer des lois mondiales exécutoires, un gouvernement mondial et une Cour mondiale de justice".

Cela fait écho à une déclaration faite l'année dernière par le Parlement panafricain qui a appelé l'Union africaine et les gouvernements africains à soutenir la création d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies "pour renforcer la participation démocratique et la représentation des citoyens du monde dans l'ONU" et pour "Contribuer au renforcement de la surveillance démocratique des opérations de l'ONU, en particulier en Afrique".

La possibilité et les problèmes liés à l'établissement d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies ont été explorés lors d'une réunion récente qui comprenait des représentants des parlements régionaux, de l'Union interparlementaire, de la Campagne pour une Assemblée parlementaire des Nations Unies et des milieux universitaires.

En somme, lorsque nous écoutons les villes et les parlements, nous nous rendons compte qu'il existe une alternative à l'État-nation et à sa culture de la guerre. Un monde meilleur est possible!

* * * * *

Si vous ne voyez pas les photos, cliquez ici pour la version internet.
Cliquez ici pour le bulletin en anglais ou ici pour le bulletin en espagnol.

      

DÉSARMEMENT ET SÉCURITÉ

UN conference adopts treaty banning nuclear weapons

TOLÉRANCE ET SOLIDARITÉ

Dominican Republic: Mayor praises successful congress for peace in Southern region

PARTICIPATION DÉMOCRATIQUE

Members of Parliament from Middle East find innovative solutions to regional water issues

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Gambian Youth Engage in the Promotion of Peace, Sustainable Development and Global Citizenship

ÉGALITÉ HOMMES/FEMMES

Africa: UN deputy chief says ‘messages of women’ vital to sustainable peace, development

DROITS DE L’HOMME

USA: A Victory March For Nury – and for immigrant rights

LIBERTÉ DE L’INFORMATION

Seminar on Violence and Peace: Diagnoses and Proposals for Mexico

ÉDUCATION POUR LA PAIX

Togo: Un concours littéraire qui appelle de jeunes africains à la culture de la paix